Le monde d'arween
Bienvenue sur le forum des tétouilleurs

Si vous souhaitez des informations concernant l’allaitement, vous pouvez cliquer sur Portail, puis sur les liens qui vous intéressent, aucune inscription n’est nécessaire pour y accéder.

Si le forum vous convient, vous pouvez vous y inscrire, mais il vous sera demandé de participer au forum régulièrement, il est inutile de venir s’inscrire pour mettre le forum de coté, ne pas oublier que c’est un forum d’échange.

N’oubliez pas de lire le règlement jusqu’au bout, il vous apporte des informations nécessaire sur le forum.

A très bientôt sur le forum.

Arween

Le monde d'arween

Forum d'entraide à l'allaitement
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aie j'ai mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arween
Revenir au début, tu dois
Revenir au début, tu dois
avatar

Messages : 10915
Age : 41
Vous habitez où? : Entre l'écorce et l'arbre
De quel humeur êtes vous? : Difficile mais faut faire avec

MessageSujet: Aie j'ai mal   Mar 30 Juil - 20:21

Il est important pour que vous puissiez réussir votre allaitement, le considérer comme une aventure avec des obstacles, une personne qui vous dit que l'allaitement est inné ne vous dit pas la vérité.

Après selon certaines personnes, les inconvénients de l'allaitement (car il en existe) sont avant tout une affaire de perspective.
Personne ne réagit pareil à la douleur, ou au situation difficile. Car personne n'a la même façon de penser, ni le même passif.
Mais une chose importante à retenir : Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort

Aujourd'hui, beaucoup de mamans baissent les bras lors d'un souci pendant l'allaitement, surtout si cette dernière n'est pas du tout épaulé que se soit par la famille ou par le corps médical.

Même si les soucis lors de l'allaitement sont parfois douloureux (à très douloureux), ils sont très facilement gérables et soignables.

Ce post évoquera les soucis les plus communs que l'on peut rencontrer pendant un allaitement (ou pas, car ce n'est absolument pas une obligation), vous aurez les conseils pour affronter ses problèmes le plus rapidement possible.

Nous commencerons par les inconvénients premiers lorsque la maman a accouché et rencontre le plus souvent lors de la mise au sein


CREVASSES
Lorsque bébé vient au monde, la mise au sein est souvent hasardeuse, et finit pour beaucoup d'entre nous par des crevasses.
Bébé n'a pas comme on le prétend, l'instinct de succion, certains sont de vrais tétouilleurs dès la naissance sans défaut, pour d'autres, c'est plus compliqué.
Si vous avez des crevasses, il est donc primordial de s'en débarrasser, mais comment?
Ces plaies sont souvent dus, la plupart du temps à une mauvaise position, la position de la maman importe peu, vous pourriez donner le sein à vélo tout en montant les escaliers avec un pied en l'air que cela ne changerait pas la donne
La position de bébé sur vous ne pose pas non plus de problème majeur, c'est un peu le même principe, il pourrait tout autant téter en équilibre que cela ne poserait pas de problème

Alors pourquoi, on nous parle de cette position symétrique, qu'il faut limite avoir un mètre pour bien positionner bébé? C'est une question dont j'ignore encore la réponse

Ce que je peux vous dire c'est qu'il n'y a qu'un élément qui est important : La bouche de bébé
Les lèvres doivent être bien positionner.
Sa langue en forme de U, bien sous le mamelon
Et quand bébé tète (et c'est là que vous voyez s'il tète bien), vous devez apercevoir sa langue aux commissures de ses lèvres.
Comme ceci


Si la position est bonne, mais que vous avez toujours des crevasses, il faudra chercher ailleurs.
Le frein de langue, de lèvre, un palais creux peuvent poser de sérieux soucis lors de l'allaitement.
Si vous avez la possibilité, dès la naissance, demandez au pédiatre de la maternité de vérifier le frein de langue et le palais
Cela ne coûte absolument rien et permet d'écarter cette piste (Si vous avez un doute, demandez plusieurs avis)

Il existe des facteurs qui peuvent accentuer le problème, une hygiène excessive (la maman se nettoie le mamelon avant et après, ou tous les jours) aggrave la situation et fragilise le mamelon.
Lavez vous normalement ni plus ni moins  .
Les coquilles d'allaitement peuvent également poser problème, même, si à la base, elles sont d'une grande aide puisque le mamelon n'est pas en contact avec quoique se soit, il reste dans un environnement humide et donc la cicatrisation ne peut se faire, c'est un cercle vicieux.
Un facteur intéressant est à prendre en compte, souvent, la maman pensant bien faire, met un doigt sur le sein pour dégager le nez de bébé, de peur que ce dernier ne puisse respirer, rassurez vous, il respire, il est important de ne pas faire ce geste, cela provoque des crevasses.
Parfois, la morsure du bébé vampire  peut être à l'origine d'une crevasse.

Se sont ici les facteurs principaux responsable des crevasses.


 Les solutions pour guérir
 Une fois la tétée terminée, mettez un peu de votre lait sur le mamelon abîmé, ou irrité
 Vous pouvez laisser sécher la 'plaie' pendant quelques minutes
Mettre une crème sur la crevasse, il existe un choix assez important concernant les crèmes pour crevasses, il n'y a pas de crème miracle, certaines guérissent avec l'une, certaines avec d'autres, le mieux reste les essais.
Un conseil cela dit, prenez une crème qui a du zinc et du cuivre, ils permettent une cicatrisation plus rapide et surtout évite les infections.
Certaines crèmes peuvent être allergisante, et d'autres pas très 'nature', à vous de choisir celle qui vous conviendra
  Vous pouvez utiliser des téterelles, à n'utiliser que si vous souffrez, elles peuvent (de préférence Medela, plus adapté) permettre à bébé de 'mieux téter', il suffit de les mettre juste avant la tétée, puis de retirer une fois que bébé tète (c'est assez facile à faire)
Elles seront à éviter sur une longue période, normalement, en quelques jours, voir semaines, elles seront mis à la poubelle car vous ne les utiliserez pas  (attention, il existe différente taille)
Pour les courageuse, vous pouvez tirer votre lait afin de faire des compresses de votre lait, son coté cicatrisant, désinfectant, aura un effet bénéfique sur la plaie.
Et biensur, il est important de trouver la cause des crevasses, car aucune guérison ne se fera sans dénoncer le coupable.

Surtout ne faite pas sécher la crevasse pendant des heures, il est important de l'hydrater, sinon, elle va se 'casser', se sera un cercle vicieux!

Si la crevasse dure dans le temps, il faudra alors faire une culture, une infection au staphylocoque doré peut empêcher la cicatrisation de se faire (d'ou l'importance de mettre une crème anti bactérienne), le cuivre est très bon concernant cette bactérie.

Passons maintenant, au fléau numéro deux de l'allaitement : L'engorgement
Aucune femme normalement constitué n'y échappe  (ou alors c'est la soeur caché de Clark Kent  )
Mais rassurez vous,  il est très facile d'en venir à bout.

ENGORGEMENT
Comme je disais, toutes les femmes qui allaitent, on eu pendant leur allaitement, vécu des engorgements.
Le début de l'allaitement est particulièrement délicat, bébé commence à découvrir la succion.
La maman vient tout juste d'avoir sa montée de lait.
Les mauvais conseils donnés comme faire patienter bébé pendant trois heures  ou un bébé qui tète peu, provoque un engorgement.

Une fois la lactation lancée, les canaux sont gorgés de lait, continuellement, pour le moment biensur, cela va changer.
On doit ce phénomène à deux hormones, la prolactine et l'ocytocine, elles ont un taux très important au début de l'allaitement.

Quand bébé tète régulièrement (très souvent), le cerveau enregistre la demande, les engorgements sont légers, très supportables.

Lorsqu'ils sont conséquent, les seins deviennent durs comme de la pierre, lourds, douloureux, surtout sous les sous de bras, une fièvre légère ou forte peut s'installer, le mamelon est difficile d'accès pour bébé car trop tendu.

 Le remède : Vider le sein.

Il existe différentes techniques pour se soulager lors d'engorgement
Faire téter bébé très souvent (cela évite les engorgements), alterner les deux seins pour vous soulager, ne culpabiliser pas de 'gaver' bébé en lui donnant le sein continuellement, la tétée vous sera bénéfique, et quand, il ne voudra plus du sein, il vous le fera savoir   n'hésitez pas à lui donner le sein sur une heure voir plus.
Avant de faire téter bébé vous pouvez vous soulager sous la douche, si vous n'êtes pas fan de la douche, un bol d'eau bien chaude (saladier serait plus approprié qu'un bol  ) vous permettra de dilater les canaux et de faciliter la tétée.
Vous pouvez 'éjecter' votre lait avant de mettre bébé au sein, cela évitera le REF qui peut lui être désagréable, vous pouvez déclencher ce REF par le tire lait (quelques mouvements suffiront)
 Vous pouvez vous soulager aussi si bébé ne tète pas, avec des feuilles de choux que vous aurez blanchis (je n'ai jamais essayé cette méthode car bébé m'a toujours suffit même dans les engorgements difficile), vous les faites blanchir et mettez sur vos seins engorgés.
 :flèche:Lors d'un engorgement conséquent, vous pouvez utiliser la position de la louve (au dessus de bébé) pour l'aider à prendre le mamelon, l'effet de gravité joue beaucoup sur la facilité de prendre le mamelon. La position du ballon de rugby est aussi intéressante.

La meilleure des préventions reste la tétée à volonté, et surtout, pas d'espacement de tétée, ni d'arrêt brutal.

 A ne surtout pas faire
Arrêter de boire, cela n'a aucune incidence sur la lactation.
Bander les seins sous les conseils de médecin ou sage femme.
Prise de médicament pour couper la lactation.
Et biensur arrêter l'allaitement

Le point positif, c'est lorsque l'allaitement perdure dans le temps, les engorgements se font rare, tout comme, lorsque nous avons des allaitements à notre actif, la lactation se fait plus rapidement, et donc moins d'engorgements.

Continuons dans la lancée, après les crevasses, les engorgements, passons aux mastites.

MASTITE
Elles sont communément appelées "Canaux lactifères bouchés, lymphangite ou encore engorgement localisé".
Il existe deux types de mastites, l'inflammatoire (la plus courante) et l'infectieuse.

Une mastite inflammatoire se traduit par un blocage de canaux où circule le lait ou par une inflammation du sein.

Voici les signes fréquent d'une mastite (tous les signes ne sont pas obligatoires)
Une zone rouge apparaît sur le sein
Une boule dur peut se sentir, elle se déplace et diminue une fois la mastite soigner, elle peut cependant rester pendant quelques jours à semaine, mais doit toujours diminuer.
Une fièvre se fait sentir pouvant grimper jusqu'à 40°
La jeune maman peut ressentir les signes d'une grippe (nausée, vomissement, perte d'appétit, etc...)
La douleur peut être très importante
Une petite cloque peut apparaître sur le mamelon
Une sensation de sein lourd, mais au toucher, il est mou (c'est l'un des premiers signes, si vous ressentez ce symptôme sans les autres, n'attendez pas, faite de suite téter bébé très souvent tout en massant le sein, cela évite les complications)

Les causes d'une mastite sont généralement assez facile à trouver
Soutien gorge trop serré, ou avec armature, couture trop importante
Mauvaise position en dormant, ou quand bébé tète (il appui sur une partie du sein)
La bandouillère d'un sac à main, la ceinture, ou encore un moyen de portage
Un engorgement mal évacué, les coquilles d'allaitement

Tous moyens de compressions sur le sein peut être un déclencheur.

Les soins sont assez simple à mettre en pratique, une mastite inflammatoire ne dure rarement plus de 72h, les premiers signes d'amélioration doit se faire sentir une fois le traitement appliqué dès les premières 24h.

Voici les soins a prodiguer pour se soigner
Avant la mise au sein, faite 'chauffer' votre sein, soit par le biais de la douche (pas toujours praticable), un bol (saladier) d'eau bien chaude, ou encore, un coup de sèche cheveux (pensez à bien hydrater votre peau par la suite), la chaleur va permettre aux canaux de se dilater afin d'évacuer le lait plus facilement.
Mettre bébé au sein dès que possible, et très régulièrement, plus bébé tétera, plus les canaux seront drainer et donc l'évacuation se fera plus rapidement.
Je conseille aux mamans une mise au sein dès qu'elles le peuvent et dès que bébé est prédisposé, cela peut être toutes les dix minutes, comme toutes les heures. même si les tétées ne durent que quelques minutes.
Massez la zone atteinte afin d'aider à l'évacuation.
Innovez les positions, cela permet une meilleure évacuation des canaux bouchés (soyez inventive)
Pour une meilleure efficacité, le repos est important, si vous travaillez, prenez un jour voir deux jours de repos.
Lorsque vous mettez bébé au sein, vous pouvez éventuellement mettre son menton sur la zone enflammé (ce n'est pas toujours facile à pratiquer, d'où l'importance des différentes positions)

Vous pouvez également vous soulagez si vous le souhaitez par certains médicaments, tels que la paracétamol, ou encore, l'ibuprofène, des anti inflammatoire naturel comme les feuilles d'ortie, ou les feuilles de cassis sont également très efficace.
L'harpagophytum a fait également ses preuves (vous trouverez les plantes en pharmacie)
Les plantes que j'ai cité (ortie, cassis et harpagophytum) sont compatible avec l'allaitement.


On parlera de mastite infectieuse, lorsque cette dernière n'aura pas d'amélioration sous les 48h maximum.
Elle est souvent due à une mastite inflammatoire mal soignée (arrêt de l'allaitement, etc...) ou d'une blessure au mamelon (crevasse), comme son nom l'indique, elle est infectieuse, et nécessite alors un traitement antibiotique.

Il est donc préférable de demander un rdv chez le médecin afin qu'il vous prescrive un traitement compatible avec l'allaitement.
(Le médecin qui vous dira d'arrêter l'allaitement, ou qui ne peut rien faire pour vous, ou encore que vous avez un abcès, fuyez le  )

Il n'y a aucun risque pour la mise au sein lorsque la mastite devient infectieuse.

Vous pouvez si vous êtes très nature, prendre des huiles essentielles comme le ravintsara, l'arbre à thé qui ont démontrés leur grand pouvoir anti bactérien et qui sont des antibiotiques naturels.
Même si les huiles essentielles sont montrées du doigts, elles font plus d'un miracle, et sont très efficace, ces deux huiles sont compatible avec l'allaitement.

Si malgré la prise d'antibiotique, ou d'huile essentielle, il n'y a aucune amélioration, sous 48h (dès la première prise du médicament), il sera alors judicieux de prendre rdv avec un médecin spécialisé en allaitement (ou sage femme consultante en lactation) afin qu'il vous prescrive des analyses sur votre lait.
Si la mise au sein est impossible (selon le germe après analyse), vous pourrez toujours tirer votre lait afin de stimuler le sein infecté.

 Si vous prenez des antibiotiques, prenez également des probiotiques, cela évitera une éventuelle candidose.

Si une mastite devient régulière, et une fois, les causes retirées, il se peut que se soit un blocage interne, par des globules graisseux, et du lais épais, plus ou moins coagulé, accumulés dans un canal.
On prescrira alors un complément alimentaire pour éviter les récidives.

L'arrêt de l'allaitement n'est pas du tout nécessaire bien au contraire.

Arween    

_________________
"Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'Etat te le demande."


Dernière édition par Arween le Jeu 19 Juin - 8:56, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arween
Revenir au début, tu dois
Revenir au début, tu dois
avatar

Messages : 10915
Age : 41
Vous habitez où? : Entre l'écorce et l'arbre
De quel humeur êtes vous? : Difficile mais faut faire avec

MessageSujet: Vasospame ou syndrome de Raynaud   Jeu 1 Aoû - 19:08

ABCES DU SEIN pendant l'allaitement

Il peut arriver qu'un abcès puisse se former lors de l'allaitement, généralement, il est souvent du à une mastite infectieuse mal soignée, la mise au sein n'est pas systématiquement interdite mais une analyse du lait sera demandée pour voir si le lait est contaminé ou pas.

Seule une analyse pourra permettre de le savoir.
Si la mise au sein n'est pas possible, il faudra tirer sur le sein malade, pour entretenir la lactation, la mise au sein sur l'autre sein est tout à fait possible et sans risque.

Si l'analyse ne pose aucun souci, l'allaitement pourra continuer.

Je précise que l'abcès au sein pendant un allaitement est très rare et il est souvent confondu à une mastite simple.

Pour soigner un abcès généralement une prise d'antibiotique est requise, mais également une évacuation avec une incision à l'emplacement de l'abcès pour drainer ce dernier.

Il est conseillé biensur de consulter un médecin spécialisé, vous avez également plus d'informations techniques sur ce site : Santé Allaitement


VASOSPSAME
Des douleurs inexpliqués malgré la bonne position, pas de crevasses, ni de muguet, vous ne comprenez pas d'où peut provenir cette douleur, est si c'était un vasospame?

Un vasospame où appeler également le syndrome de Raynaud est un problème de circulation sanguine qui se manifeste par des engourdissement ou des douleurs aux extrémités (généralement les mains).
Se sont des spames qui empêchent le sang d'aller aux extrémités, il survient lorsqu'il y a un changement de température.

Nous allons parler avant tout du vasospame mammaire.
Généralement, c'est après la tétée, que la maman ressent une douleur, une sensation de brûlure, de picotement, un peu comme lorsqu'on a des fourmillements dans les jambes après une position inconfortable, le sang circule de nouveau aux extrémités des mamelons au rythme des battements de coeur, cela devient douloureux.

  Les signes
  On remarquera la couleur du mamelon qui deviendra blanc juste après la tétée.
  Une sensation de brûlure, de picotement lorsque bébé lâche le sein, ou lorsqu'on a une chute de température (sortie de douche par exemple, ou dès que le sein est à l'air)


Les facteurs

  Le changement de température, quelques degrés suffisent pour provoquer se syndrome.
  Le tabagisme est un facteur qui peut accentuer le problème.
  La prise de médicament pouvant provoquer le syndrome ou l'accentuer.
  Une maladie systémique non identifiée



Les solutions

  Limiter voir supprimer le tabagisme
  Faire des mouvements avant une tétée peut être bénéfique, cela permet une circulation sanguine importante et donc une douleur moins importante
  Donner le sein sous la couette, ou faire attention à la température
  Vous pouvez également faire attention lorsque vous sortez votre sein, mettez la main dessus, une fois la tétée terminée, et couvrez vous.
  Certaines mamans ont pus remarquer un soulagement lorsqu'elles appliquaient de l'huile végétal en la faisant chauffer d'abord dans leur main.
  Vous pouvez vous appliquez des carrés de coton chaud sur le mamelon pour éviter le vasospame, il ne devra pas être humide mais chaud, vous pouvez le chauffer au fer à repasser, ou dans le sèche linge.
  Certaines prises de complément alimentaire peut être bénéfique, comme la prise de magnésium, de calcium ou encore de vitamine B (certain parle de la vitamine B6)

Arween    

_________________
"Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'Etat te le demande."


Dernière édition par Arween le Ven 16 Mai - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Aie j'ai mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'arween :: L'OR BLANC :: Fiches techniques sur l'allaitement :: Douleur pendant l'allaitement-
Sauter vers: